Fan d'Elton, la galerie

Cet article, qui est davantage une galerie comme l'indique le titre, accompagne le livre intitulé Fan d'Elton (disponible sur Amazon) à travers lequel je raconte mon parcours de fan qui a duré 30 ans. C'est mon histoire, elle a commencé au Parc des expositions à Avignon, le 26 mai 1982 et s'est terminée aux arènes de Nîmes le 21 juillet 2012 pour un total de 24 concerts. Fan d'Elton est une page biographique du fan que j'étais, j'y parle des concerts que j'ai vus, de mon approche avec Elton à Monte-Carlo et de ma courte carrière de pseudo Rocket Man. Il ne s'agit en aucun cas d'un livre sur Elton John, il en existe suffisamment pour réécrire ce que les fans savent déjà. Au fil des bios et des milliers de photos diffusées sur tous les supports existants, la vie d'Elton John est en soi un livre ouvert.
En octobre 1986, j'avais publié un petit livre illustré au format A5, Une passion nommée Elton John, réalisé avec les moyens du bord, photocopies noir et blanc de piètre qualité, et distribué gratuitement. J'ai repris quelques passages de ce livret d'origine [ voir ici ].

Cliquer sur les photos pour agrandir.

Live

Quelques photos, prises dans des conditions parfois difficiles et risquées. L'histoire des concerts auxquels se rapportent ces photos est détaillée dans le livre. Classement par ordre chronologique.


Avignon
26-05-1982

Avignon
26-05-1982

Avignon
26-05-1982

Avignon
4-06-1984

Avignon
4-06-1984

Wembley
14-12-1985

Marseille
11-03-1986

Marseille
11-03-1986

Marseille
11-03-1986

Marseille
11-03-1986

Nîmes
11-07-1992

Monte-Carlo
1-07-1995
Paris-Bercy
1-07-1998

Lyon
12-11-1998
Dessins

Dessins et croquis de la star réalisés à la plume et au crayon

J'aurais voulu être...

Au début des années 90, je cultivais la ressemblance avec Elton John. J'ai donné de modestes spectacles dans un périmètre assez restreint autour de mon domicile (on ne pouvait pas appeler ça des concerts), à Saint-Cannat, Avignon, Istres, Pélissanne, Raphèle, Arles, Maussane, Fos-sur-Mer, Saint-Martin-de-Crau, Saint-Rémy-de-Provence… Mon nom de scène était « Dom’s », diminutif de Dominique. Ça fait une éternité que l’humble gloire d’Elton Dom’s s’est éteinte comme une chandelle dans le vent.

Arles
Juin 1991

Arles
Juin 1991

Pélissanne
Mars 1993


Raphèle
21-06-1997


Raphèle
21-06-1997
Vidéo de mauvaise qualité


Raphèle
21-06-1997
Projets de couverture

La couverture du livre Fan d'Elton a fait l'objet d'une longue et laborieuse réflexion. Je voulais qu'elle s'inpire de la pochette d'un album d'Elton John, or une image de pochette ne peut pas être reproduite librement sans enfreindre l'impitoyable loi du copyright. Il convenait par conséquent d'en concevoir une nouvelle, originale, qui rappelle une pochette eltonienne célèbre. Le choix était restreint car les pochettes sur lesquelles Elton John apparait avec un décor derrière lui sont rares, on en a vite fait le tour : Goodbye Yellow Brick Road, Caribou, A Single Man et Greatest Hits. Restait le choix de ne mettre qu'une photo en couverture, sans décor, mais l'idée de s'inspirer d'une pochette disparaissait. Pour rester dans le concept de départ, je me suis d'abord inspiré de Goodbye Yellow Brick Road, idée rapidement abandonnée car si je voulais rester proche du visuel original, les lecteurs et les lectrices eussent crié à l'imposture et la maquette que j'avais conçue s'en éloignait trop. Pour un autre projet, je me suis basé sur Madman Across The Water avec des lettres cousues sur fond de tissu. Or sur cette pochette, on ne voit pas Elton John, pour y remédier, j'ai ajouté un dessin s'inspirant du célèbre concert au Dodger Stadium. Vous conviendrez que si le résultat est amusant, il est carrément à côté de la plaque. Il ne restait que A Single Man. Pour réaliser la couverture, j'ai utilisé une image libre de droit du Long Walk, la longue allée qui s'étire sur cinq kilomètres devant le château de Widsor, précisément là ou Elton John a posé pour la couverture de l'album. Pour le reste, j'ai dessiné Elton tel qu'il apparait sur la pochette, un peu surdimensionné par rapport au décor, et adopté la même police de caractères pour le titre et l'auteur du livre.

A propos du prix

Pour ceux et celles qui seraient outré(e)s qu'un livre broché de 82 pages coûte 15 euros, c'est à dire "horriblement cher", je précise qu'il revient assez cher à fabriquer car il est intégralement réalisé en couleur sur du papier premium de qualité avec des photos pleine page. Il aurait même coûté plus cher si j'avais choisi l'option d'une couverture cartonnée rigide. Quant à moi, l'auteur, je touche (seulement) 2,42 euros par livre vendu, une fois toutes les redevances et cotisations déduites.

La version Kindle du livre est à 3 euros, à lire sur une liseuse Kindle mais aussi et surtout sur son téléphone ou sa tablette avec l'appli gratuite Kindle et profiter ainsi de la couleur.

 

Dom's - 18 juin 2024 à 09:05

Pas encore de commentaire

Ou